Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2006 7 02 /07 /juillet /2006 12:02

                                     

LE LAC NEGRE ou Une journée dans les rhododendrons      

C'était prévu, ce serait la plus belle de l'année, préparée par Jean BOREL elle devait nous conduire autour de deux lacs du Mercantour, le lac  Graveirette(2250 m) et le lac Nègre (2359 m).29 marcheurs au départ. Certains étaient partis de Boulouris à 6 heures (petits yeux), les plus paresseux avaient couché à St Martin Vésubie. Peu après le départ, quatre dames demandent à rejoindre directement le lac Graveirette, réduisant ainsi la difficulté du parcours. Jean BOREL est réticent pour lâcher ses quatre marcheuses dans la nature mais il finit par leur confier une carte avec des indications précises. Nous les accompagnons jusqu'à la bifurcation où quelques plaisanteries les accompagnent :"Attention au loup", "Il y a longtemps que vous n'avez pas vu le loup !", ect...

Quant aux 25 autres, ils attaquent la montée vers le lac NEGRE au milieu des buissons de rhododendrons, traversant des petits torrents soit à gué, soit sur de jolis ponts. Le temps est beau, il ne fait pas trop chaud mais la montée commence à être rude.

D'un seul coup, nous sortons de la forêt et nous abordons une zone très minérale avec en fond de décor une chaîne d'aiguilles superbes.     Encore un bout de grimpette et nous découvrons le lac à nos pieds entouré de montagnes. Il commence à faire frais et les vêtements chauds et les coupe-vent sortent des sacs. Le groupe se rassemble au bord du lac, certains vont jusqu'aux névés qui descendent jusqu'au bord de l'eau. Il souffle un petit vent frisquet lorsque le soleil se cache. Après avoir pris moultes photos, Jean nous donne le signal du départ. Nous nous dirigeons vers le lac Graveirette afin de retrouver nos quatre amies et nous restaurer. Dans un virage nous apercevons une bête avec son petit, nous dirons un ongulé, faute d'identification plus formelle.

Voici le lac Graveirette et nos chères dissidentes qui nous attendent. Ouf ! Le groupe s'installe sur la berge Est pour déjeuner alors qu'un autre groupe fête joyeusement - et bruyamment- un anniversaire sur la rive opposée. C'est très fréquenté par ici .  Mais c'est aussi très beau et ça attire beaucoup de monde. En pleine saison de vacances ce doit être comme sur la côte. Les joueurs de cartes n'ont jamais été aussi bien installés au cours des randos : en plein dans les rhodos. 

Jean BOREL nous propose de faire le tour du lac mais un groupe de 7 (nous ne citerons pas de noms, sachez seulement qu'il y avait 3 hommes et 4 femmes) décide de descendre doucement car, disent-ils, il y a un risque d'orage ... Le tour du lac était superbe et nous ne regrettons vraîment pas le demi km parcouru.

Le retour fut sans problème mais nous n'avons pas rejoint le groupe des "échappés". Arrivés aux voitures, personne, nous pensons à une bonne blague de nos amis jouant à cache-cache. Mais rien... et là l'inquiétude commence à gagner le groupe et surtout Jean et Bruno. Au bout d'un quart d'heure Jean prend sa voiture et remonte jusqu'au col de Salèse. Là il va récupérer le groupe des 7 qui s'était trompés avant le col et partis dans l'autre sens vers le village de MOLLIERES... En fait d'orage ce sont eux qui ont failli l'avoir. Au cours du pot habituel, Jean leur décerna le..."MOLIERE DE L'ORIENTATION".

Une fois de plus,il faut rappeler que se séparer du groupe et donc de l'accompagnateur doit être proscrit de nos pratiques. C'est d'abord prendre un risque pour soi-même, créer du stress à tous et en particulier à l'accompagnateur. Il semble nécessaire de rappeler cela, ainsi que la consigne de ne pas le dépasser. C'est lui qui règle la cadence de la marche.

Il est bon de rappeler aussi que c'est lui qui choisit le café où on prend le pot.  Car là aussi ça a cafouillé.

 

 En tout cas , ce fut une superbe rando avec ses 825 m de dénivelée et ses 17 kms. Merci Jean pour nous avoir guidé aujourd'hui et pour tous les jolis coins que tu nous a fait découvrir cette année.

 

 

 Photos de Claudie BALLOY, Yvette et Jean-Marie CHABANNE

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marie Jean-Marie - dans randosboulouris
commenter cet article

commentaires